HYPERHYDROSE AXILLAIRE
OU TRAITEMENT TRANSPIRATION DES AISSELLES

Présentation

Le corps humain est doté d’environ 4 millions de glandes sudoripares, qui produisent un liquide, appelé sueur. La sueur permet de réguler la température du corps. Plusieurs facteurs favorisent la production de sueur chez une personne, telle que la chaleur, le sport, le stress… Mais chez certaines personnes, cette sudation peut être anormalement importante et sans lien avec les facteurs extérieurs ; on parle alors d’hyperhidrose axillaire.

L’hyperhidrose axillaire ou comment traiter la transpiration des aisselles
Le Docteur Richard Diacakis, chirurgien esthétique à Paris, pratique 3 types d’interventions pour traiter l’hyperhidrose axillaire :

  • L’intervention chirurgicale par incision
  • L’injection de toxine botulique
  • La lipoaspiration

Le traitement de l’hyperhidrose
axillaire par incision

Avant l’intervention chirurgicale par incision de l’hyperhidrose axillaire
Le docteur Richard Diacakis vous recevra dans son cabinet médical lors d’une consultation « diagnostic » et réalisera un bilan pré-opératoire. L’opération étant réalisée sous anesthésique locale ou générale et en ambulatoire, la consultation d’un médecin anesthésiste sera nécessaire au plus tard 48 heures avant l’intervention. Aucun médicament contenant de l’aspirine ne devra être pris dans les 10 jours précédant l’intervention.

Déroulement de l’intervention chirurgicale de l’hyperhidrose axillaire
Le docteur Richard Diacakis effectuera une incision au niveau du creux axillaire et retirera une sélection de glandes sudoripares. Cette technique est sans danger, car le nombre de glandes détruites est minime et la zone opérée limitée. Ce mode opératoire est indiqué pour les personnes souffrant d’une hypersudation des aisselles, qui est souvent ressentie comme une grande gêne.

Après l’intervention chirurgicale d’une hyperhidrose axillaire
Les premiers jours, il convient de se reposer au maximum et d’éviter tout effort violent.
Après l’opération, il est possible de voir apparaître un œdème (gonflement) ou des ecchymoses (bleus), qui disparaîtront après quelques jours.
Les cicatrices peuvent rester un peu rosées durant les premières semaines.

Le traitement de l’hyperhidrose axillaire
par injection

L’injection de toxine botulique
Ce traitement permet de limiter temporairement la sudation en injectant du botox© qui a pour effet de bloquer les signaux des nerfs aux glandes sudoripares au niveau des aisselles ou des paumes des mains.

Avant les injections de toxine botulique (botox©)
Le docteur Richard Diacakis vous recevra dans son cabinet médical lors d’une consultation « diagnostic » et vous informera des recommandations à suivre avant l’intervention.
Le jour de l’injection, il n’est pas nécessaire d’être à jeun, mais il est recommandé de ne pas boire d’alcool.
Il est très important de minimiser les risques de saignement des régions traitées par la toxine botulique en évitant de prendre de l’aspirine ou des anti inflammatoires pendant les 10 jours qui précèdent les injections de botox©.

Déroulement des injections de toxine botulique
L’injection de toxine botulique sera réalisée au cabinet du docteur Richard Diacakis. Il est possible d’appliquer une crème anesthésiante (vendue en pharmacie) une heure avant, sur les zones à injecter afin de minimiser la douleur.
Le docteur Richard Diacakis réalisera une série d’injections au niveau des aisselles ou des paumes des mains. L’aiguille est très fine et les injections de botox© sont habituellement peu douloureuses.

Après les injections de toxine botulique
Il est possible de reprendre une activité normale après les injections.
Toutefois, il est recommandé d’éviter tout sport intensif pendant les deux heures qui suivent les injections de botox©, ainsi que les manipulations de la zone injectée ou les massages appuyés pendant les 48 heures qui suivent la séance.

Quelques marques un peu gonflées peuvent apparaître pendant des périodes de 20 à 30 minutes puis disparaitre. L’effet recherché sera ressenti à partir du 4ème jour après l’injection.

Le traitement de l’hyperhidrose axillaire
par lipoaspiration

Le docteur Richard DIacakis pratiquera une lipoaspiration très superficielle du creux axillaire pour dissoudre les glandes sudoripares. Cette technique, moins utilisée car jugée moins efficace, a le mérite d’éviter les cicatrices et de détruire les bulbes pileux ; ce qui stoppe la repousse des poils. Mais la faible visibilité de la zone par le chirurgien limite ses gestes et rend l’intervention moins précise.

Dr Diacakis, votre professionnel de l’hyperhidrose axillaire à Paris

Si vous souhaitez avoir plus d’informations sur l’hyperhidrose axillaire, n’hésitez pas à contacter le docteur Diacakis, chirurgien esthétique, par le biais du formulaire de contact.
WordPress Lightbox Plugin