LIPOSCULPTURE

La liposculpture : Présentation

La Liposculpture consiste à pratiquer une liposuccion ou lipoaspiration avec l’intention de redessiner une silhouette et non, de juste enlever des amas graisseux localisés.
Pour cela, les dessins préopératoires, comme en sculpture, devront simuler la silhouette que l’on désire obtenir c’est-à-dire représenter non seulement les zones que l’on veut retirer mais aussi les zones que l’on veut conserver afin de les respecter lors de l’intervention.

Pourquoi une liposculpture donne des résultats définitifs ?
Pour cela il faut comprendre que l’on dispose de deux types de graisse :

  • Une graisse superficielle que l’on échange facilement lors des variations de poids.
  • Une graisse profonde, de stockage, beaucoup plus difficile à perdre. C’est elle qui est responsable des excédents graisseux aux niveaux de la culotte de cheval, des hanches, du ventre, de l’intérieur des cuisses, des genoux… Pour perdre un kilogramme de graisse profonde il faut perdre six kilogrammes de graisse superficielle ! Mais une fois retirer, cette graisse profonde est définitivement enlevée et ne reviendra plus, même en cas de prise de poids.

C’est donc cette dernière qui est retirée lors d’une liposculpture, permettant ainsi de redessiner une nouvelle silhouette harmonieuse et durable même en cas de prise de poids

Avant l’intervention d’une
liposculpture

Une ou deux consultations avec le docteur Richard Diacakis, chirurgien esthétique à Paris, sont obligatoires au cours desquelles il vous remettra un consentement, un devis, une ordonnance des médicaments nécessaires pour avant et après l’intervention et un bilan préopératoire que l’anesthésiste pourra compléter en cas de besoin.
C’est en consultation qu’il sera discuté et décidé de la possibilité de dessiner la silhouette désirée en fonction de nombreux facteurs (quantité de graisse à retirer, peau, bilan sanguin…).
En effet, en fonction de la quantité de graisse à retirer et du nombre de zones à aspirer, il est souvent nécessaire de prescrire du fer 10 jours avant l’intervention afin de d’élever le taux d’hémoglobine.
Le docteur Richard Diacakis vous prescrira aussi une gaine de contention ou panty que vous devrez porter durant 1 mois. Classiquement vous la porterez jour et nuit pendant 10 jours puis que le jour.

Tout médicament contenant de l’aspirine sera proscrit 15 jours avant l’intervention.
Il est impératif de rester à jeun (ni manger, ni boire, ni fumer) 6h avant l’opération.

Aucune prise en charge n’est possible par la sécurité sociale pour cette intervention à visée esthétique, ainsi aucun arrêt maladie ne pourra être prescrit. La reprise d’activité professionnelle est possible 8 à 10 jours après l’intervention, il est donc important de prévoir cette période d’indisponibilité.

Le déroulement de l’intervention
d’une liposculpture

Le docteur Diacakis, chirurgien esthétique à Paris, fait, le matin de l’intervention, des dessins que vous devez être capable de comprendre. Ce sont des fesses rondes et rebondies qui sont le plus souvent demandées. Pour cela, il faut dessiner en premier le contour des fesses désirées, comme en sculpture, et les excédents graisseux localisés autour à retirer. (cf photos)
Si l’on désire obtenir des fesses encore plus cambrées et plus rondes, il est possible dans le même temps de pratiquer la réinjection (filling) d’une partie de la graisse retirée dans les fesses.
Une liposculpture consiste à introduire, par de petites incisions (2 à 5 mm), dissimulées dans les plis, une canule métallique perforée, reliée par un tuyau à « un aspirateur à graisse ».
Pour réaliser une liposculpture le docteur Diacakis, chirurgien esthétique à Paris, doit pratiquer cette intervention d’abord sur le ventre, puis sur le dos ou inversement en fonction de ce qui aura été prévu en consultation. En effet, même si cela allonge le temps opératoire, le fait de retourner le patient pendant l’intervention permet de travailler plus précisément et ainsi de parfaire le résultat.

Sur le ventre, il est possible de retirer la graisse du dos (soutien-gorge), le « V » entre les fesses, la cambrure, retirer la culotte de cheval, le bourrelet sous fessier, la partie postérieure de l’intérieur des cuisses et les bras.
Sur le dos, il est possible de redessiner le ventre, les flancs, les seins, l’intérieure des cuisses, le devant des cuisses, les genoux et chevilles.
Pour éviter des irrégularités, il faut retirer la graisse profonde en laissant une couche d’environ un centimètre sous la peau.
La cellulite ou aspect de « peau d’orange » étant le reflet d’adhérences peau-graisse très superficielle, la liposculpture n’améliorera pas de façon directe cet aspect.

Le panty ou gaine élastique est directement mise au bloc opératoire.
Cette intervention se réalise le plus souvent sous anesthésie générale. La durée est de 2h30 à 3h.
La durée de l’hospitalisation est classiquement d’un jour.

Schéma des zones traitées par lipostructure par le Docteur Diacakis

Après l’intervention d’une
liposculpture

Les douleurs sont de type « grosses courbatures », des antalgiques sont prescrits. Une anticoagulation préventive est prescrite le plus souvent. Le panty ou gaine est porté (allant des pieds jusqu’au seins) pendant 4 à 6 semaines. Le but étant de diminuer les œdèmes et ainsi d’apporter un certain confort pour permettre à la peau de reprendre sa place dans les meilleures conditions. Il sera porté classiquement pendant dix jours, jour et nuit puis que le jour jusqu’à la fin du mois.
La sortie s’effectue le lendemain et vous pourrez retourner à votre domicile en taxi ou accompagné. Le retour en transport en commun est proscrit.
Il est nécessaire de prévoir un repos de 8 à 10 jours après lequel vous pouvez reprendre le travail.
Les ecchymoses, habituelles, disparaissent en deux à trois semaines. Les troubles de la sensibilité cutanée régressent en quelques semaines.
Il n’y pas de fils à retirer.
Une grande fatigue est fréquente durant les 8 à 10 jours après l’intervention due à l’anémie induite par l’intervention. Ainsi une supplémentation en fer est souvent prescrite pendant 10 jours après l’intervention.

L’exposition au soleil ou au UV, surtout des orifices, est proscrite pendant trois mois, au risque de « tatouer les micro-incisions » pouvant rester visibles pendant très longtemps.
Vous pourrez reprendre une activité sportive 4 à 6 semaines après l’intervention.
Avant 3 à 4 semaines, aucune modification ne sera visible, c’est le temps nécessaire pour que l’œdème se résorbe en totalité.

Résultat d’une
liposculpture

Le résultat esthétique d’une liposculpture n’est constaté qu’à partir du premier mois. Il sera vraiment visible au bout de 3 mois et considéré comme définitif et durable à partir de 6 mois, après la disparition complète de l’œdème.
En général, le changement est tel que la satisfaction du résultat permet le plus souvent de servir de « déclencheur » pour permettre de faire spontanément beaucoup plus attention à son hygiène alimentaire et donc aux variations de poids.
L’objectif étant de mettre fin à ces interminables prises de poids ou « yoyo » qui sont souvent la conséquence de découragement face à une silhouette qui reste inchangée malgré les régimes.
Effectivement, après une liposculpture on peut plus facilement manger sans systématique voir le moindre excès alimentaire apparaître sur sa silhouette.
Cette nouvelle silhouette restera à vie. Cela n’empêche évidemment pas de prendre du poids si l’on mange en excès mais les courbes resteront harmonieuses et seront conservées.
L’intérêt étant bien sûr d’entretenir cette silhouette en maintenant un poids stable.

La chirurgie esthétique des fesses par liposculpture et filling (réinjection de graisse), qui consiste à dessiner des fesses rondes et harmonieuses, est particulièrement intéressante pour ses résultats et pour son importante référence de signe de beauté et attraction sexuelle. (cf lipofilling des fesses)

Le prix d’une liposculpture

Le prix de la consultation par le docteur Richard DIACAKIS chirurgien esthétique à Paris est de 100 euros.

Le prix de l’intervention est fonction de nombreux facteurs qui seront définis en consultation après examen clinique.

Lors de la consultation un devis vous sera remis comprenant :

  • Les frais de la clinique (frais de bloc opératoire, frais de séjour en chambre individuelle)
  • Les honoraires du chirurgien
  • Les honoraires de l’anesthésiste
  • Les frais d’assistance
  • L’application d’une TVA de 20%.

Seule la première consultation est payante. Le docteur Richard Diacakis ne prend pas d’honoraires sur toutes les autres consultations pré ou postopératoires, sans notion de temps.

Pour toute chirurgie esthétique le patient dispose d’un délai de réflexion minimum de 15 jours.

LES résultats

Dr Diacakis, votre professionnel de la liposculpture à Paris

Si vous souhaitez avoir plus d’informations sur la liposculpture, n’hésitez pas à contacter le docteur Diacakis chirurgien esthétique à Paris par le biais du formulaire de contact.
WordPress Lightbox Plugin