Quelles différences entre botox et acide hyaluronique ?

Si leur objectif est commun, il existe des différences entre botox et acide hyaluronique. Les deux substances servent à atténuer les rides et à repousser les outrages du temps, mais leur mode de fonctionnement est différent.

Les points communs entre botox et acide hyaluronique

Si les différentes entre botox et acide hyaluronique sont nombreuses, ils présentent cependant deux points communs qui sont probablement à l’origine de la confusion entre les deux traitements.

1 – Le mode d’application de l’acide hyaluronique et du botox

Le mode d’application est le même pour l’acide hyaluronique et le botox, à savoir l’injection. Que vous choisissiez l’un ou l’autre, vous ne passez pas par la chirurgie.
Cela vous permet de remodeler votre visage sans craindre l’opération en elle-même, les douleurs au réveil et les cicatrices. Il ne faut que quelques minutes d’intervention et vous n’avez pas à attendre ensuite une longue cicatrisation pour retrouver votre vie sociale.

2 – L’effet temporaire

L’acide hyaluronique et le botox sont des traitements temporaires. Cela implique que les résultats ne sont pas définitivement acquis. L’avantage sur la chirurgie esthétique est que le processus n’est pas irréversible si vous n’êtes pas satisfait du résultat.

En revanche, vous devez renouveler le traitement. En moyenne les effets du botox se maintiennent durant 6 mois avant de procéder à une nouvelle injection. Le délai est plus long avec l’acide hyaluronique dont la durée de vie est supérieure, allant jusqu’à deux ans et plus, en fonction du produit, réticulé ou fluide.

Qu’est-ce que l’acide hyaluronique ?

Le nom scientifique de l’acide hyaluronique est le Sodium hyaluronate. Il s’agit d’une substance naturellement présente dans notre organisme, et notamment dans la peau qui en contient la moitié. Il constitue le matelas de la peau, en collaboration avec le collagène et l’élastine.

L’acide hyaluronique participe à la souplesse et à l’éclat de la peau, grâce à sa capacité exceptionnelle à retenir jusqu’à mille fois son poids en eau. La diminution de la production d’acide hyaluronique avec l’âge, ainsi que sa moindre qualité, font perdre à la peau sa souplesse et sa fermeté. Mécaniquement, l’absence d’acide hyaluronique amincit la peau et cette perte de volume creuse les rides.

 

Comment fonctionne l’acide hyaluronique

 

L’acide hyaluronique se gorge d’eau, ce qui apporte à la peau son aspect pulpé et souple. Lorsqu’il est injecté pour combler le déficit de production, il préserve l’épiderme de la déshydratation, efface les rides et redonne de l’éclat au teint. La peau se tient mieux et apparaît raffermie.

L’acide hyaluronique injecté hydrate les couches profondes de la peau en captant l’eau et en la maintenant. Il vient en renfort de l’acide hyaluronique déjà naturellement présent, ce qui redonne du volume à la peau et retend les rides.

Sous quelle forme trouve-t-on l’acide hyaluronique

 

L’acide hyaluronique est devenu un produit phare de l’industrie cosmétique. Outre l’injection pratiquée par un professionnel, il entre dans la composition de nombreux soins aux propriétés hydratantes et anti-âge : crèmes, lotions, masques, laits, gels ou sérums.

L’application en crème de jour ou de nuit, masques et autres produits du marché permettent d’hydrater généreusement la peau avec des molécules de haut poids qui restent à sa surface. L’action est instantanée et ciblée : le teint devient plus éclatant et le derme paraît plus souple et plus rebondi, même si l’action reste limitée.

Dans le cadre des injections, il s’agit d’un acide hyaluronique constitué de molécules de faible poids moléculaire qui pénètrent plus en profondeur. On peut alors réellement parler de soin anti-âge et non plus d’une simple hydratation.

chirurgien pratiquant une injection d'acide hyaluronique sur le visage d'une jeune femme

Acide hyaluronique plus ou moins réticulé

 

Les molécules de l’acide hyaluronique sont plus ou moins unies. Cette propriété est définie par le degré de réticulation qui influence sa densité, ainsi que sa durabilité. Un acide hyaluronique faiblement réticulé est plus fluide, tandis qu’une version très réticulée est plus ferme et son effet plus durable.

 

La tolérance à l’acide hyaluronique

 

Il n’existe aucune contre-indication à l’usage de l’acide hyaluronique. Étant naturellement synthétisée par l’organisme, sa version cosmétique – à la condition qu’elle soit de qualité – n’engendre aucun effet secondaire.

La seule réaction possible est l’apparition de petites ecchymoses autour du point d’injection pour les peaux les plus sensibles. Ces marques disparaissent en quelques heures.

 

Qu’est-ce que le botox ?

 

Le botox est une toxine sécrétée par Clostridium botulinum, la bactérie responsable du botulisme. Il s’agit donc à l’origine d’un poison.

 

Un mot sur le botulisme

 

Le botulisme est une affection neurologique non contagieuse, contractée après avoir ingéré des aliments contaminés par de puissantes toxines. L’affection entraîne une paralysie des nerfs et muscles de tout le corps, ce qui génère des troubles de l’élocution, une chute du tonus musculaire, de la difficulté à déglutir, etc.

Si elle n’est pas soignée, la paralysie s’étend aux membres, ainsi qu’aux muscles des voies respiratoires, ce qui peut entraîner la mort.

Bien évidemment, le botox utilisé en chirurgie esthétique est proposé dans des doses infinitésimales qui n’engendrent aucun risque pour la santé.

 

Le principe du fonctionnement du botox

 

La chirurgie esthétique exploite la capacité du botox à entraîner la paralysie de certains nerfs et muscles. La toxine botulique inhibe la production d’acétylcholine qui est neurotransmetteur permettant la communication entre les fibres nerveuses et les fibres musculaires.

Par conséquent, les muscles sont relaxés et mis au repos. Ils se détendent et cessent alors de contracter la peau qui retrouve un aspect plus lisse.

 

La tolérance au botox

 

L’organisme tolère parfaitement le botox. Il n’existe aucun risque à l’utiliser, ni aucun effet secondaire, si ce n’est la petite marque de l’aiguille sur les peaux sensibles, comme avec l’acide hyaluronique.

Les différences d’utilisation entre botox et acide hyaluronique

Étant donné que le fonctionnement de l’acide hyaluronique et le botox diffèrent, ils ne sont pas utilisés pour les mêmes objectifs. Les deux produits sont en réalité complémentaires : le premier repulpe la peau et lui redonne son aspect tendre et frais, tandis que le second détend les muscles qui cessent de créer des rides.

 

Les parties du visage à traiter

 

Le botox est généralement réservé pour le haut du visage et l’acide hyaluronique pour le bas. Cependant, certaines rides, comme les pattes d’oie au coin des yeux peuvent être traitées par les deux procédés.

Dans tous les cas, il revient au médecin de vous conseiller sur la meilleure solution pour votre cas personnel.

Le botox est privilégié pour traiter les rides situées dans le tiers supérieur du visage :

~ les pattes d’oie qui sont les rides au coin externe des yeux ;
~ les rides du front ou rides transversales ;
~ les rides du lion ou rides de la glabelle qui est située au centre du visage, entre les sourcils.

Le botox paralyse les muscles qui créent ces rides, ce qui permet de défroisser ces parties du visage.

L’acide hyaluronique sert à repulper la peau. Il est préconisé pour la partie médiane et la partie inférieure du visage :

~ sillon nasogénien qui forme les rides partant des ailes du nez et descendant obliquement vers les commissures des lèvres ;
~ traitement des cernes et de la vallée des larmes ;
~ rectification de l’ovale du visage ;
~ comblement des pommettes ;
~ augmentation du volume des lèvres ;
~ atténuation des pattes d’oie ;
~ effacement des rides du contour de la bouche.

Le contour de l’œil est aussi une zone traitée à l’aide de l’acide hyaluronique. La peau de cette zone du visage est par nature extrêmement fine, moins riche en collagène et en lipides, et plus sujette à la déshydratation.

Différences entre botox et acide hyaluronique : les questions pratiques

 

À quel âge peut-on commencer

 

Il n’existe pas d’âge minimum pour recourir au botox ou à l’acide hyaluronique. Il revient au patient de décider d’intervenir, lorsqu’il ressent une gêne et des complexes liées à l’apparence de sa peau.

La qualité de la peau intervient également sur la décision.

D’une part, nous ne sommes pas égaux devant la génétique et certaines peaux vieillissent mieux que d’autre ;

D’autre part, l’altération dépend de nombreux facteurs liés à l’hygiène de vie : nourriture, exposition au soleil, hydratation, sommeil, tabac, alcool, etc.

 

Les contre-indications

 

L’acide hyaluronique comme le botox sont des procédés parfaitement tolérés par l’organisme. Il n’existe aucune contre-indication majeure, ni effets secondaires négatifs connus.

Vous devez dans tous les cas indiquer au médecin si vous êtes sujet à des allergies ou si vous souffrez d’une pathologie spécifique, afin qu’il atteste qu’il n’existe pas de contre-indications pour votre situation personnelle.

Certains cas particuliers demandent quelques précautions. Dans le cas d’un herpès par exemple, il faut attendre qu’il soit résorbé pour pratiquer une injection dans la zone de la bouche.

 

La préparation à l’opération et la douleur

 

La douleur de l’injection est anecdotique, mais elle devient nulle, grâce à l’application préalable d’une crème anesthésiante.

Quels sont les effets secondaires du traitement

La piqûre peut laisser une petite rougeur et, pour les peaux extrêmement sensibles, quelques ecchymoses peuvent apparaître. Ces petites marques sont discrètes et disparaissent en quelques heures.

Dans le pire des cas, on peut deviner une trace dans les 48 heures qui suivent l’injection, mais jamais davantage.

 

Faut-il prendre des précautions après l’injection

 

L’injection ne laissant que peu de traces, vous pouvez retrouver une vie sociale immédiate, sans aucune conséquence.

Voilà, vous savez tout sur les différences entre botox et acide hyaluronique. Faites-nous part de votre expérience dans les commentaires qui suivent cet article. Chaque peau est unique et nous nous intéressons au ressenti des patients, aussi bien physique que psychologique.

visage de femme après une injection d'acide hyaluronique

Le prix d’une injection d’acide hyaluronique

Le prix de la consultation par le docteur Richard Diacakis est de 100 euros. Le prix est fonction du traitement décidé en consultation, du type d’acide hyaluronique, des localisations, du nombre d’injections nécessaires…

Le prix d’une injection d’acide hyaluronique varie entre 300 et 500 euros en fonction du produit utilisé.

Cette intervention est d’ordre esthétique. L’injection d’acide hyaluronique n’est alors ni remboursée par la sécurité sociale ni par la mutuelle complémentaire.

Lors de la consultation, un devis vous sera remis comprenant l’application d’une TVA de 20% sur toutes les prestations.

Docteur Richard Diacakis, votre professionnel de l’injection d’acide hyaluronique à Paris

Si vous souhaitez avoir plus d’informations sur les injections d’acide hyaluronique, n’hésitez pas à contacter le docteur Richard Diacakis par le biais du formulaire de contact.
  • Différences entre botox et acide hyaluronique Docteur DiacakisDifférences entre botox et acide hyaluronique Docteur DiacakisDifférences entre botox et acide hyaluronique Docteur Diacakis
    En soumettant ce formulaire, j'accepte que les coordonnées saisies soient traitées dans le cadre d'un process de suivi patient. J'ai accès à toutes les précisions sur la gestion de mes données dans la politique de confidentialité.
WordPress Lightbox Plugin