Quels résultats peut-on s’attendre après une liposuccion du visage ?

L’excès de graisse dans le visage nuit à son harmonie et rend les traits flous, en plus de modifier ses proportions. La graisse se loge prioritairement dans les joues, les bajoues et le menton qui devient un double menton. La liposuccion du visage — parfois appelée lipoaspiration — consiste à retirer la graisse superflue, afin de redessiner un ovale du visage fin et harmonieux.

Quel est le principe de la liposuccion du visage ?

résultats d'une liposuccion du visage sur une femme

La liposuccion du visage consiste à aspirer (succion) la graisse (lipo) qui s’est accumulée. Seules les zones surchargées sont traitées. Pour que le résultat soit satisfaisant, la peau doit être suffisamment souple pour se resserrer à la suite de l’opération.

L’objectif est de retrouver un ovale du visage affiné, tout en restant naturel, car il s’agit de retrouver sa forme originelle. La finalité est de rajeunir le visage.

À qui s’adresse l’opération de liposuccion du visage 

La liposuccion du visage s’applique à trois cas en particulier.

  1. Les patients dont le double menton devient proéminent.
  2. Les personnes présentant des bajoues gonflées et tombantes.
  3. Les patients qui souffrent d’un empâtement de la région cervicale,

ainsi que d’un relâchement de la peau, toujours au niveau des cervicales. La liposuccion du visage s’applique donc sur la partie basse du visage et sur le cou.

Les patients doivent posséder une couche de graisse suffisamment importante et leur peau doit être d’excellente qualité pour que l’intervention porte ses fruits. Ils ne doivent pas posséder d’excès de peau, ou très peu, car celle-ci doit se rétracter après l’opération ; or, son élasticité a ses limites.

Comment la graisse s’accumule-t-elle

Les bajoues et le double menton sont engendrés par un amas de graisse dans le bas du visage. Pour le double menton, cette surcharge provient aussi de la graisse dans le cou. L’origine de ce surplus n’est pas fatalement associée à une prise de poids. Vous pouvez observer des personnes rondes ayant conservé un visage fin et, au contraire, des personnes plutôt minces, mais avec un visage très arrondi.

L’accumulation de graisse dans le visage provient partiellement de la génétique. Nous possédons tous nos particularités et chaque organisme gère à sa manière le stockage des cellules adipeuses.

Le principal responsable : l’âge

L’âge reste le principal responsable de l’affaissement du visage. Avec le temps, la peau s’hydrate moins bien et perd de son élasticité. On parle de ptose pour définir un organe qui se déplace vers le bas, à la suite d’un relâchement des tissus.

Cet affaissement est amplifié par les amas de graisse ; ils affadissent les contours du visage qui deviennent flous. Le bas du visage adopte une forme plus carrée et donne l’impression d’une fatigue permanente.

La nécessité d’un poids stable

La liposuccion n’est pas une opération destinée à vous faire perdre du poids, mais à redessiner votre visage. Elle est au contraire déconseillée aux patients obèses. Par ailleurs, il est conseillé aux patients ayant récemment pris beaucoup de poids de perdre d’abord leurs kilos superflus, avant de procéder à l’opération. L’idéal est d’être à son poids « normal », même avec quelques kilos en trop, et surtout d’avoir un poids constant.

L’historique de la liposuccion

 

La liposuccion fait partie des techniques les plus anciennes de la chirurgie esthétique et elle a depuis longtemps fait ses preuves. L’idée de la liposuccion date des années 1920, mais les premiers essais furent des échecs.

La date officielle de l’invention de la liposuccion est 1974. Elle est attribuée au dermatologue italien Giorgio Fischer, qui mit au point la technique de lipoaspiration par tunnellisation. Cette chirurgie est aujourd’hui la méthode la plus pratiquée dans le monde.

Avec les années, la technique s’est affinée. Elle devenue totalement sûre, d’autant que l’anesthésie et les traitements postopératoires permettent de maîtriser la douleur qu’elle génère.

Toutefois, la liposuccion demeure une intervention chirurgicale qui doit être réalisée dans les règles de l’art et en respectant toutes les normes de sécurité en vigueur. En France, elle doit être effectuée par un praticien inscrit à l’Ordre National des Médecins, comme le chirurgien, le docteur Diacakis.  Il est vivement déconseillé de faire l’expérience d’une opération à bas coût, dans des pays étrangers peu sûrs. Les conséquences d’une opération ratée peuvent être catastrophiques, alors qu’il n’existe aucun risque en France, grâce à une formation des médecins performante et à un encadrement strict de la pratique.

Quelle est la technique pour procéder à la liposuccion du visage ?

La préparation à l’opération

Le Docteur Diacakis, prend le temps d’étudier en détail le visage du patient, afin de déterminer les zones où il est possible d’intervenir. Les amas graisseux se forment superficiellement, juste sous la peau, et, dans le cas du double menton, plus profondément, derrière le muscle peaucier. Également appelé muscle platysma, il naît de la couche profonde du cou et couvre toute sa face antérieure. L’observation de l’emplacement des adipocytes permet au praticien d’évaluer les incisions à pratiquer, ainsi que la quantité de graisse qu’il doit retirer.

Par ailleurs, avant d’accepter d’opérer, le médecin vérifie la qualité de la peau. Celle-ci doit être suffisamment élastique pour se retendre naturellement à la suite de cette intervention chirurgicale du visage.

Il liste naturellement les contrindications à l’opération pour veiller à la compatibilité de son patient. Il procède à des tests pour s’assurer des capacités de coagulation.

L’opération : la liposuccion

La liposuccion du visage est une opération effectuée sous anesthésie locale et en ambulatoire, elle ne nécessite pas d’hospitalisation et le patient regagne son domicile dès la fin de l’intervention.

Le chirurgien utilise un feutre chirurgical qui lui permet de délimiter les zones qu’il va traiter et anesthésie les parties concernées.

Le praticien pratique ensuite de très fines incisions dans les zones des bajoues, ainsi que dans les plis naturels du cou. Elles mesurent entre un et deux millimètres. Il introduit ensuite des canules d’un faible diamètre qui se glissent sous la peau. Il infiltre une solution fluidifiante qui atteint les cellules graisseuses et les liquéfie. Cette intervention vise à réduire considérablement la douleur de la liposuccion.

Les canules sont alors reliées à un appareil qui permet l’aspiration de la graisse liquéfiée. Le chirurgien procède alors à autant d’aller-retour de graisse que nécessaire, jusqu’à atteindre son objectif.

Une fois la liposuccion terminée, le chirurgien retire les canules et suture les incisions à l’aide d’un fil résorbable. Il les recouvre ensuite à l’aide de pansements. Il applique également un bandage compressif, afin de réduire les effets secondaires qui pourraient se manifester par les œdèmes et ecchymoses.

Après cicatrisation, les marques des incisions doivent être imperceptibles ; une intervention pratiquée avec succès ne doit laisser aucune cicatrice.

Après l’opération de liposuccion

Le patient doit porter ce bandage durant une semaine. Il peut ressentir une légère douleur durant un ou deux jours seulement, mais elles peuvent être traitées par la prise d’antalgiques. Des ecchymoses et œdèmes légers peuvent apparaître et perdurer durant une dizaine de jours. Cependant, au bout d’une semaine et le retrait des pansements, le visage affiche une allure présentable qui permet de retrouver une vie sociale normale.

Les fils se résorbent naturellement, ce qui évite une nouvelle intervention chirurgicale. En revanche, le médecin suit son patient pour vérifier que la cicatrisation se passe bien.

Les consignes à suivre à la suite de la liposuccion

Durant les jours qui suivent l’intervention, le patient est autorisé à prendre des douches rapides, sans mouiller son visage et son cou pour ne pas toucher les pansements. En revanche, il est interdit de prendre des bains pendant la semaine qui suit.

Le chirurgien propose des crèmes de massage que le patient applique durant un à deux mois, afin d’aider les hématomes à se résorber.

Pendant la semaine qui suit, le patient est autorisé à bouger et à marcher, mais sans faire aucun excès. Au bout d’une semaine, il peut reprendre une activité normale, mais doit encore attendre un mois avant de pratiquer une activité sportive.

L’exposition au soleil est strictement interdite pendant au moins un mois.

Les suites de l’intervention

La peau doit se retendre naturellement. Cependant, si ce n’est pas le cas et que le bas du visage reste relâché au bout de six mois après la liposuccion, le chirurgien peut conseiller une opération de lifting, centrée sur la partie qui ne s’est pas reconstituée.

Les résultats de la liposuccion du visage

 

L’opération de liposuccion est sûre, à la condition de vous adresser à un chirurgien spécialiste.

Les résultats dépendent de son diagnostic qui doit juger des zones sur lesquelles intervenir et dans quelles proportions. Il doit aussi être capable d’évaluer la qualité de la peau pour s’assurer qu’elle sera en mesure de se rétracter et se retendre.

Si tous les éléments sont bien évalués par le chirurgien, la liposuccion du visage apporte des améliorations significatives et durables. Dès que les pansements sont retirés, le patient constate des résultats probants.

Un mois après, la peau a pu se retendre et le visage a déjà retrouvé un contour bien dessiné et affiné. Le résultat est considéré comme définitif à la fin du deuxième mois. Il est net et stable, et donne un véritable coup de jeune. 

Faites-nous part de votre expérience personnelle et de la satisfaction personnelle que vous avez ressentie en vous découvrant un visage rajeuni.

Les résultats en images

Les résultats en vidéo

Le prix d’une liposuccion du visage et du cou ou Liposculpture du visage

Le prix de la consultation par le docteur Richard Diacakis est de 100 euros.

Le prix d’une liposuccion du visage est fonction de facteurs qui seront définis en consultation après examen clinique.

Cette intervention est d’ordre esthétique. La liposculpture du visage n’est donc ni remboursée par la sécurité sociale ni par la mutuelle complémentaire.

Lors de la consultation, un devis vous sera remis comprenant :

  • Les frais de la clinique (frais de bloc opératoire, frais de séjour en chambre individuelle)
  • Les honoraires du chirurgien
  • Les honoraires de l’anesthésiste
  • Les frais d’assistance
  • L’application d’une TVA de 20%.

Seule la première consultation est payante. Le docteur Richard Diacakis ne prend pas d’honoraires sur les autres consultations pré ou postopératoires, sans notion de temps.

Pour toute chirurgie esthétique, le patient dispose d’un délai de réflexion minimum de 15 jours.

Docteur Richard Diacakis, votre professionnel de la liposculpture du visage à Paris

Si vous souhaitez avoir plus d’informations sur la liposculpture du visage, n’hésitez pas à contacter le docteur Richard Diacakis, chirurgien esthétique, par le biais du formulaire de contact.
    En soumettant ce formulaire, j'accepte que les coordonnées saisies soient traitées dans le cadre d'un process de suivi patient. J'ai accès à toutes les précisions sur la gestion de mes données dans la politique de confidentialité.
WordPress Lightbox Plugin