Quelles techniques utilisées pour la greffe de barbe ?

La barbe est en vogue et cela semble durer. En effet, à la fin du XXe siècle, les hommes portant la barbe étaient seulement les plus âgés et il était exceptionnel de voir un jeune homme barbu. Certains conservaient encore la moustache, mais ils n’étaient pas majoritaires. Le phénomène s’est entièrement inversé au début du XXIe siècle et il persiste aujourd’hui, avec une majorité de jeunes gens à la porter. Cependant, tous n’arrivent pas à satisfaire leur envie à cause d’une pilosité défaillante. C’est pourquoi les greffes de barbe se multiplient et sont devenues une opération très répandue dans les cabinets de médecine esthétique.

Pourquoi certains hommes n’arrivent-ils pas à faire pousser une belle barbe drue ?

En moyenne, les poils de la barbe poussent de 0,4 centimètre par jour, soit 12 millimètres par mois. Cependant, les hommes ne sont pas tous égaux devant la pousse de la barbe et plusieurs éléments permettent d’expliquer ce phénomène.

1   Le manque de DHT (dihydrotestostérone)

La testostérone, l’hormone mâle, n’est pas directement impliquée dans la pousse de la barbe, mais c’est son dérivé, la DHT (dihydrotestostérone) qui stimule la pousse du poil. Celle-ci est responsable du développement des parties génitales de l’homme : pénis, testicules, scrotum (l’enveloppe cutanée des testicules), etc. Elle est également à l’origine de la pousse des poils pubiens et de ceux de la barbe.

À partir de la puberté, 10 % de la testostérone est convertie quotidiennement en DHT par la prostate, les testicules, les follicules pileux et les glandes surrénales. Si votre corps produit peu de testostérone, donc peu de DHT, votre barbe pousse moins vite et est moins dense.

2  Le manque de récepteurs de la DHT

Les cellules de la peau contiennent des récepteurs de la DHT. Si vos cellules sont faibles en densité de récepteurs, votre barbe sera fine ou inexistante.

3  Une irrigation insuffisante

Une pilosité défaillante s’explique aussi par une irrigation insuffisante. Si votre réseau sanguin n’est pas assez dense et n’atteint pas la zone où doit pousser la barbe, le poil de barbe n’est pas nourri des nutriments nécessaires pour pousser.

La production de DHT, la densité de récepteurs, ainsi qu’une irrigation insuffisante, sont liées à la génétique.

4  Les maladies et la qualité de la barbe

Les patients atteints de certaines maladies sont aussi concernés. Il peut s’agir d’une pathologie touchant directement les follicules pileux, comme l’alopécie qui les détruit, ou des maladies touchant d’autres organes, mais influant sur l’ensemble de l’organisme : hypothyroïdie, anémie, cancer, etc.

Les médicaments pour traiter certaines maladies peuvent aussi avoir des effets secondaires regrettables sur la pousse de la barbe.

5  L’hygiène de vie et l’âge

Enfin, avec l’âge, la peau vieillit et le processus de pousse est altéré. Une mauvaise hygiène de vie, notamment le tabagisme et l’alcool, accélère le vieillissement cutané.

L’entretien tout au long de la vie de la peau est important pour améliorer le système pileux. L’hydratation et l’exfoliation permettent de maintenir une peau saine et de lui apporter des vitamines et protéines essentielles.

visage d'un homme qui s'apprête à réaliser une greffe de barbe

À qui s’adresse la greffe de barbe ?

La greffe de barbe permet de corriger différents problèmes de pilosité. Elle s’adresse aux hommes qui estiment que la densité de leur barbe est insuffisante, que son implantation ne leur convient pas ou qui possèdent des zones imberbes (joues, menton, moustache, pattes ou cou).

La greffe de la barbe permet d’augmenter la densité de la barbe, de modifier son implantation, de combler des zones imberbes, de dessiner les contours de la moustache et, globalement, d’augmenter la pilosité faciale.

Au-delà de l’amélioration de la qualité de la barbe pour renforcer son charisme ou sa virilité, la greffe de barbe s’adresse également aux hommes qui souhaitent cacher un défaut de leur visage notamment une cicatrice qui peut leur donner des complexes. Celle-ci peut être disgracieuse et, si elle est de taille importante, elle peut créer un gros trou dans la barbe ou la moustache.

.

Le concept de la greffe de barbe

 La greffe de barbe consiste à prélever des cheveux de la zone de la nuque et les implanter sur la zone imberbe ou faiblement poilue. La transplantation peut concerner toutes les parties du visage normalement barbues : menton, joues, lèvre supérieure, lèvre inférieure, pattes et une partie du cou.

La greffe de la barbe est une intervention chirurgicale qui doit être accomplie par un professionnel expérimenté. La technique doit être respectée pour vous assurer d’une repousse concrète, homogène et durable.

Les deux types de mode opératoire

Il existe deux types de mode opératoire pour récupérer les greffons :

  1. la FUE : Extraction d’Unités Folliculaires ;
  2. la FUT : Transplantation d’Unités Folliculaires.

Les greffons sont les mêmes, quel que soit le procédé utilisé, la différence entre FUE et FUT porte sur la façon de les prélever.

Pour la greffe FUE, l’extraction folliculaire est effectuée après avoir rasé le cuir chevelu de la nuque. Le greffon est taillé lors du forage du cuir chevelu, ce qui implique qu’il présente sa forme définitive et n’a pas besoin d’être redécoupé.

En revanche, pour la greffe FUT, le praticien prélève les greffons en disséquant minutieusement une bandelette de cuir chevelu. Il la découpe en plusieurs fragments, de plus en plus petits, à l’aide de son bistouri, sur une tablette spéciale, afin d’obtenir un greffon de forme définitive, strictement identique à un greffon FUE.

Le déroulement de l’opération de greffe de barbe

 

Le diagnostic

Le greffe de barbe est une opération chirurgicale qui passe nécessairement par le diagnostic d’un professionnel. Le chirurgien étudie le cas du patient pour comprendre sa pilosité et pour s’assurer qu’il n’existe pas de contrindication à l’intervention.

Il choisit alors de procéder à une FUE ou une FUT. L’opération dure de 2 à 6 heures. Cette durée dépend naturellement de l’ampleur de la zone à transplanter, en tenant compte de son état initial.

Le médecin en profite pour vous expliquer la procédure et vous donner les recommandations pour la veille de l’opération. Il vous prescrit une lotion antiseptique à appliquer et vous rappelle de n’utiliser aucun cosmétique sur la partie où la greffe sera appliquée.

L’opération

L’opération de greffe de barbe s’effectue en ambulatoire et n’est pas douloureuse. L’anesthésie locale évite toutes les sensations de picotement lors de l’implantation de chaque poil.

Les poils sont implantés manuellement, un par un, selon le dessin de votre future barbe. L’implantation s’effectue à l’aide d’une aiguille, après incision de la peau, en tenant compte de la direction et de l’espace entre les poils, afin de favoriser une pousse harmonieuse.

Les poils implantés sur les joues et les pattes sont orientés vers le bas, pour la moustache et le bouc, ils sont implantés de façon à repousser de manière latérale.

Le suivi de la greffe de barbe

Une fois l’opération terminée, le médecin vous donne des directives que vous devez suivre strictement pour vous assurer de la prise de la greffe. Les marques de l’intervention perdurent deux à trois jours, avec des rougeurs, voire de petites croûtes.

Vous devez attendre trois jours avant de vous laver le visage et un mois avant de le raser. Il est aussi important de ne pas vous exposer au soleil. La peau est fragilisée par l’opération et doit être préservée des rayons UV.

Votre médecin vous prescrira un cosmétique adapté pour procéder à un massage facial créant un afflux sanguin qui facilite la prise de la greffe.

Par ailleurs, votre chirurgien vous fixera un rendez-vous pour effectuer le suivi de votre état de santé, ainsi que de la croissance de votre barbe. Il doit veiller à ce que la greffe ait pris et que la pilosité soit homogène.

Des résultats définitifs, mais longs à apparaître

 

Les effets de la greffe de barbe sont définitifs, mais vous devez vous armer de patience. En effet, il faut compter en moyenne un an avant de constater les résultats finaux. Les poils vont s’installer progressivement lors des premiers mois, ce qui signifie que vous pourrez constater des asymétries dans votre barbe au début. Au bout de six mois, les résultats sont franchement visibles.

Votre peau doit aussi s’habituer à vos nouveaux poils de barbe, d’autant plus que ceux-ci sont parfois trop faibles pour émerger de la peau et peuvent créer des gonflements ou de petits boutons. Si vous souffrez de poils incrustés, vous devez demander conseil à votre médecin qui vous conseillera sur la méthode à appliquer pour aider les poils à percer la peau, sans mettre en péril la greffe.

Au fur et à mesure des rasages, le poil devient plus dru et ne rencontre plus de difficulté pour émerger de la peau.

Et vous, êtes-vous satisfait de votre barbe ? Avez-vous testé la greffe de barbe ou l’envisagez-vous ? N’hésitez pas à nous faire partager votre expérience ou à nous faire part de vos interrogations dans les commentaires.

Le prix d’une greffe de barbe

Le prix de la consultation d’une greffe de barbe par le docteur Richard Diacakis est de 100 euros. Le prix d’une greffe de barbe varie en fonction de nombreux facteurs dont, l’importance de l’acte chirurgicale, de la clinique choisie, des prestations désirées, des éventuelles interventions associées… Ce dernier vous convoquera pour évaluer le bien fondé de votre demande avant de donner son accord.

Lors de la consultation un devis vous sera remis comprenant :

  • Les frais de la clinique (frais de bloc opératoire, frais de séjour en chambre individuelle)
  • Les honoraires du chirurgien
  • Les honoraires de l’anesthésiste
  • Les frais d’assistance
  • L’application d’une TVA de 20%. (si il n’y a pas de prise en charge par la sécurité sociale)

Seule la première consultation est payante. Toutes les consultations postopératoires du docteur Richard Diacakis, chirurgien esthétique à Paris, ne sont pas payantes sans limite dans le temps. Pour toute chirurgie esthétique le patient dispose d’un délai de réflexion minimum de 15 jours.

Docteur Richard Diacakis, votre professionnel de la greffe de barbe à Paris

Si vous souhaitez avoir plus d’informations sur la greffe de barbe, n’hésitez pas à contacter le docteur Richard Diacakis par le biais du formulaire de contact.
  • Quelles techniques utilisées pour la greffe de barbe ? Docteur DiacakisQuelles techniques utilisées pour la greffe de barbe ? Docteur DiacakisQuelles techniques utilisées pour la greffe de barbe ? Docteur Diacakis
    En soumettant ce formulaire, j'accepte que les coordonnées saisies soient traitées dans le cadre d'un process de suivi patient. J'ai accès à toutes les précisions sur la gestion de mes données dans la politique de confidentialité.
WordPress Lightbox Plugin